Vous avez beau soigner vos services, vos contenus et votre site, vous n’êtes pas à l’abri de ceux qui se disent avoir vécu une mauvaise expérience chez vous. Quand c’est un cas unique, ça va encore. Mais lorsque vous faites l’objet de plusieurs attaques, car ce que vous avez écrit ou vendu n’a pas plu à certains, dans ce cas, il faut prendre le taureau par les cornes.

Le pilier de votre stratégie de défense

In this Feb. 29, 2012 photo, a graphic display of a Facebook network is shown at a Facebook event for marketing professionals in New York, where the social networking giant demonstrated new advertising opportunities as a prelude to its initial public offering of stock. Insiders and early Facebook investors are taking advantage of increasing investor demand and selling more of their stock in the company’s IPO, which is set for Friday, May 18, 2012. But plans for the IPO were unfolding amid a debate over the effectiveness of Facebook advertising. (AP Photo/Mark Lennihan)

Commencez toujours par analyser la situation : voyez si les réclamations sont justifiées et légitimes. Si c’est le cas, proposez des compensations, formulez des excuses publiques à l’égard de ceux qui se sont sentis offensés ou lésés. Si vous êtes sûr de ne rien avoir à vous reprocher, faites appel à une agence de e-reputation spécialisée entre autres dans le nettoyage des contenus diffamatoires. Les experts travaillant dans ce type de structure assureront la suppression légale et officielle des commentaires qui portent atteinte à votre cyber-réputation.

1ère action complémentaire : le communiqué de presse

cmmunique-de-presse

Diffusez un communiqué de presse sur les sites conçus pour ce genre d’initiative et expliquez la situation en démontrant la mauvaise foi des internautes à l’origine de ces avis négatifs. Présentez votre site, faites une description de la façon dont vous travaillez et de l’attention que vous portez à la qualité de vos services et contenus. Votre démonstration doit s’attacher à convaincre les internautes de l’absence du bien-fondé de tout ce qui est dit en négatif sur vous.

2ème action complémentaire : inscriptions aux annuaires et plateformes de partages d’avis

annuaireMultipliez votre présence sur le net. Pour ce faire, officialisez vos inscriptions sur les annuaires ainsi que sur les sites où les internautes partagent leurs avis et postent des commentaires. Soyez présent aussi bien sur les sites généralistes que les sites conçus spécifiquement pour votre domaine d’activité. Les avis y seront confrontés. Les internautes finiront par oublier les constats désobligeants.