La récupération de données en salle blanche est une procédure consistant à récupérer les fichiers écrits, mais inaccessibles, sur un support de stockage numérique tel que le disque dur, la clef USB, la carte mémoire photo, le CD ou encore le RAID. Les causes de cette inaccessibilité de fichiers peuvent être nombreuses. Cela peut être dû à des dégâts physiques apparents sur le matériel de stockage ou à des dégâts logiques touchant le système et empêchant le disque dur d’être installé sur le système d’exploitation. Il se peut aussi que les données aient été tout simplement effacées et que l’on doive les récupérer.

Les dommages physiques

De nombreux défauts peuvent détruire physiquement les supports de stockage. Par exemple, sur les CD-ROM, lorsque la couche de protection est éraillée ou que le substrat métallique est écorché, ils peuvent ne plus fonctionner. Pour les disques durs, les défaillances et la perte de données peuvent être causées par une panne de moteur ou de têtes. Heureusement que dans la plupart des cas, les dommages physiques ne provoquent pas une grande perte de données. Néanmoins, les dommages ne peuvent pas être raccommodés par un amateur d’informatique ou un simple utilisateur. Cela pourrait présenter encore plus de risque de panne compliquant ainsi la procédure de récupération de données. Il faut avoir des compétences techniques spécifiques pour accomplir ce genre de réparation. C’est pour cela qu’il existe des entreprises spécialisées en récupération de données. La procédure de récupération se fait habituellement dans des salles blanches afin de protéger les supports durant la réparation. Sur http://www.data-labcenter.fr/, vous trouverez un spécialiste en récupération de données en salle blanche. En général, l’image brute obtenue après la réparation physique du support est utilisée pour rétablir les données qui ont subi un dommage logique. Lors d’une procédure de réparation physique du support, il se peut qu’on doive changer le circuit imprimé de la carte du disque dur en dommage, remplacer l’ensemble de la tête de lecture ou installer les plateaux du disque dur endommagé dans un nouveau lecteur.

Les dommages logiques

Les dommages logiques du support sont plus fréquents que les dommages physiques. La principale cause des dommages logiques est la coupure soudaine de courant empêchant l’écriture intégrale des structures des fichiers sur le support. Cela peut entraîner des comportements étranges, une perte réelle de données ou tout simplement le plantage du système. Pour corriger les dégâts et rendre le support à nouveau accessible, les entreprises de récupération de données en salle blanche emploient habituellement des éditeurs de disque.

Les différentes étapes de récupération de données en salle blanche

La salle blanche est une salle spécifique, où la qualité de l’air est minutieusement contrôlée en taux de poussières, en température et hygrométrie.
La procédure de récupération de données en salle blanche doit suivre plusieurs étapes. D’abord, il y a la réparation du support qui doit être accomplie par des professionnels. Il y a ensuite la copie petit à petit du contenu du support qui doit faire appel à une solution matérielle ou logicielle, selon le média. Ensuite, il y a la récupération de données en salle blanche proprement dite et la réparation des fichiers inexploitables ou corrompus. Cette dernière étape se fait soit à l’aide de logiciels, soit à la main.