Lorsque l’on commence dans le métier, ou plutôt, que l’on se met à son compte en tant qu’avocat, tout n’est pas rose ! La prise en charge des dossiers nécessite une grande concentration et une grande disponibilité intellectuelle. Or, vous vous en doutez, gérer un cabinet d’avocat ne s’arrête pas aux traitements de différentes affaires juridiques. Tout un volet administratif, tout un volet fiscal, tout un volet comptable et financier et tout un volet commercial attendent l’avocat futur propriétaire d’un cabinet d’avocat. La solution est d’informatiser tout ce pan de la gestion en investissant dans un progiciel de gestion intégrée (ERP). L’ERP rendra également service à tous les avocats qui ont déjà ouvert leur cabinet et qui se sentent déborder par la charge de travail induit par les tâches connexes.

L’ERP pour les cabinets d’avocat

Oui, la technologie peut parfois apparaître comme une sous-discipline de la magie tellement les services qu’elle rend sont admirables, inattendus et semble relever du miracle. Vous n’êtes pas bon en informatique et vous vous êtes demandé s’il existe un logiciel qui permet aux cabinets d’avocats de piloter leur activité. Comme il a été annoncé en introduction, la réponse est bien évidemment oui. Et, ce logiciel porte plus précisément le nom d’ERP. ERP est l’acronyme d’Enterprise Ressource Planning, ce qui en français donne Progiciel de Gestion Intégrée (PGI). Grosso modo, il s’agit d’un super logiciel créé pour rendre service aux entreprises. Le PGI est déployé dans le cadre de la gestion et du suivi des différentes tâches et opérations auxquelles se livre l’entreprise pour assurer son fonctionnement. Comme l’ERP prend en charge le contrôle de plusieurs disciplines (comptabilité, commerciale…), il possède de ce fait plusieurs modules. Pour fonctionner normalement, tous ces modules alimentent et se sert d’une unique base de données. Un ERP destiné à la gestion des cabinets d’avocat est différent de celles qui ont été conçues pour d’autres types d’entreprises.

Les différents modules d’un ERP pour cabinet d’avocat

C’est connu, le monde professionnel des avocats est complexe ! C’est un univers où la concurrence est rude nécessitant par conséquent une gestion rigoureuse du cabinet si celui-ci veut survivre. La recherche de clients et les victoires dans les différentes affaires traitées par le cabinet ne suffisent pas. Les charges et les dépenses doivent être contrôlées minutieusement. L’équilibre financier et comptable est l’un des piliers de la réussite d’un cabinet. Sans cet équilibre les plus grands cabinets peuvent tomber en faillite, et ce, malgré un prestigieux portefeuille clientèle. Il y a également la réactivité et la capacité d’anticipation des employés du cabinet. Or, pour cultiver et stimuler ces deux « qualités », les salariés d’un cabinet d’avocat, quelle que soit leur place dans la hiérarchie, doivent disposer de données à jour. Et ces données, c’est l’ERP qui les fournit au travers de ses différents modules. L’ERP SB Lawyer, par exemple, possède les différents modules ci-après : Gestion des clients et des contacts, Gestion financière, Gestion des dossiers, Gestion de la facturation, Gestion des temps, Web et tablettes. Au moment de choisir un ERP, il est fondamental de passer au crible les différents modules/fonctionnalités qui le composent.