ShareVous êtes chef/gérant d’entreprise et vous souhaitez investir dans un Progiciel de gestion intégrée. Il y en a plusieurs sur le marché, mais ils ne se valent pas tous. Voici quelques critères à retenir pour faire votre choix.

Un progiciel adapté à la taille de votre entreprise

Le progiciel qui vous est présenté convient-il à la taille de votre structure ? C’est la première question que vous devez vous poser. Et rassurez-vous, vous trouverez facilement un progiciel de gestion intégrée pour PME et Entreprise de taille intermédiaire tout comme vous n’aurez aucune difficulté à vous procurer un PGI destiné aux grandes entreprises. Une fois que vous vous êtes assuré que le Progiciel de gestion intégrée est parfaitement taillé pour votre structure, vous pouvez passer aux autres critères de sélection.

Un progiciel qui s’intègre à votre système d’exploitation

Malheureusement, la définition d’un PGI n’insiste pas, ou plutôt, ne précise pas ce point. Pourtant, il existe bel et bien des PGI qui ne fonctionnent que sur Windows par exemple (pour les PGI Microsoft Dynamics NAV par exemple). Il en existe aussi qui sont uniquement opérationnels sur MacOS Mojave. Chaque fois, vous devez demander au prestataire le système d’exploitation requis par son Progiciel de gestion intégrée. Naturellement, il peut être possible d’adapter l’outil pour qu’il fonctionne sur le système d’exploitation auquel il n’est pas destiné. Mais cette opération engendrera des coûts supplémentaires.

Un progiciel avec une liste à rallonge de fonctionnalités

Que ce soit clair : un Progiciel de gestion intégrée n’a pas un usage unique, par exemple, faciliter le suivi des congés. Il s’agit d’un outil polyvalent utilisé dans plusieurs domaines et disciplines qui constituent le socle de l’organisation de l’entreprise. Par exemple, le Progiciel de gestion intégrée est utilisé simultanément en gestion financière et comptable, relation clientèle et prospection commerciale, approvisionnement et fournisseurs, chaîne logistique, production… Les fonctionnalités concernent également les interactions avec d’autres outils professionnels ainsi que les prouesses technologiques du PGI (machine learning, Intelligence artificielle…).